La technologie de fabrication additive fusion par faisceau d’électrons

Le procédé de fusion par faisceau d’électrons, communément appelé EBM pour Electron Beam Melting développé à la fin des années 1990 par ARCAM AB est une technologie additive de fusion sur lit de poudre ouAdditive Layer Manufacturing.

Cela consiste à produire des pièces, dans une enceinte sous-vide, à partir d’une poudre métallique étalée de manière uniforme sur un plateau de fabrication par un rateau. La poudre est tout d’abord pré-chauffée par le faisceau d’électrons à une température comprise entre 750 et 850°C (pour les alliages titane) puis fusionnée sélectivement dans les zones pré-définies dans le programme de fabrication. Le plateau, situé sur un descenseur, est ensuite abaissé du pas équivalent à l’épaisseur de couche programmée (50 à 100µm), puis le cycle est réitéré jusqu’à la fabrication de la totalité de la pièce. Une fois la fabrication terminée, la chambre de fabrication est refroidie lentement via un apport maîtrisé en hélium, puis les pièces sont sorties de la cavité et « sablées » avec la même poudre dans la PRS (Powder Recovery System). Cela permet ensuite de régénérer et recycler la poudre non fusionnée, jusqu’à 98%.

La poudre généralement utilisée a une granulométrie comprise entre 40 et 150 µm.

Les tolérances générales d’exécution définies dans le cadre de notre validation procédé sont de ±0,2 mm pour les dimensions inférieures à 30mm et ±0,3 mm pour les dimensions supérieures à 30mm.

Informations supplémentaires